• LA LEGENDE DU POINSETTIA

     BARRES DE SEPARATION



    Il y a bien des années, l’homme
    marchait sur la terre main dans la main avec les anges, connaissant seulement
    immuable innocence, et irradiant seulement leur beauté parfaite. Jamais alors
    une pensée de méchanceté ne teintait sa conscience pour être réfléchie à
    l’extérieur en couleurs diverses. Les fleurs, qui sont des reflets de la
    conscience, brillaient toutes du blanc le plus pur, faisant du monde un
    véritable jardin de rêve et de beauté odorante.
     


    Ainsi passèrent les
    temps et les vibrations d’une étoile plus puissante ouvrit  les portes de
    la matière pour l’entrée de l’homme, et l’esprit devint plus fermement empêtré
    dans sa forme matérielle, alors graduellement les pétales prirent et
    gardèrent  les couleurs données par les différentes pensées et émotions
    des hommes. Seules les plus fines et les plus rares des âmes-fleurs furent
    capables de s’épanouir dans toute leur première beauté.
     


    Depuis longtemps déjà
    poussait une fleur si blanche qu’elle rivalisait avec le souffle des neiges de
    montagne, et le cou du cygne était pâle à côté d’elle. La tradition pense que
    partout où vit une âme pure immaculée par le monde ces fleurs s’épanouiraient
    en profusion inimaginable. Le long des sentiers escarpés dans les méditations
    des saints, elles brillaient aussi belles que la pensée qu’elles reflétaient.




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :