• LE MUR DE L INFINI

    BARRES DE SEPARATION

     

    Le mur de l’infini



    Au grand mystère
    De tous ses bons matins
    Mon esprit avec entrain
    Te cherchera malin
    Jusqu’au soir où la péagère…

    Tu as sage dépassé
    La luxueuse conception
    De ton univers en action
    Engendré par concrétion
    Dans la masse infinie, réalisée

    Il est, il fut, il a été
    Ce temps zéro sans origine
    De ton univers indéfini qui illumine
    Ma pauvre pensée anodine
    Qui traque du regard ton immensité

    Là est, le mur où se planque
    L’insupportable grand défi
    D’une traversée du fini vers l’infini
    Invisible étant, n’étant pas permis
    Que mes yeux touchent et haranguent

    Quand pourrai-je dire j’ai touché
    A la frontière de deux mondes
    L’imaginaire du point zéro sans seconde
    Qui ne veut se laisser capter à ma ronde
    Il me nargue à mon approche de la vérité.

    Il y a comme moi ceux qui cherchent
    Mais il y a ceux qui voient leur dieu
    Tout cela n’est que pensée des yeux
    Qui regarde sans voir l’esprit pieux
    Quand de leur vie leur pensée se reverche

    Sommes-nous sûr de cet au-delà
    Espiègle nature pour nous laisser croire
    Que comme mur de Berlin il sera à voir
    La chute soupirée de celui de notre espoir
    Notre marche sur la lune ne nous y aidera


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :