• O TOI LUMIERE

     

    O TOI LUMIERE

     

    Accueil

    O TOI LUMIERE

     

    Ô toi lumière, autant aimée, des mondes fauves.
    Je lève les voiles vers l'océan, soulève les flots sur la mer,
    Lance une supplique à la planète mauve.
    Neptune mon Dieu me laisse en m'ignorant, amère.

    Seule et solitaire, mon chant emmène vers Cythère.
    Entendre au son du vent des bribes des poèmes d'Appolinaire,
    Mouvante sur les flots, jamais je ne pourrai plaire,
    A un amour fou avec l'homme, les pieds sur terre.

    Avide de la moindre bribe de poussière,
    D'étoiles ou de lune, émue dans les vagues, je reste altière.
    Les yeux nostalgiques, Eole ne ferait pas une affaire.
    Cheveux au vent, corps hors de l'eau je vis un enfer.

    Mi femme mi poisson, hors de l'océan, quel sera mon avenir ?
    Même dans les bras de Morphée je ne peux venir.
    Ma fosse bleu lagon, ne peut à ce point subvenir
    Et redonner une envie, un sourire, à moi, sirène en délire.
    4o1xk4od.gif picture by PERINGS

    O TOI LUMIERE


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :